Auteur Sujet: Nouvelles non-officielles par Portoloups  (Lu 10959 fois)

Hors ligne Pretre

  • Administrateur
  • Surréel
  • *****
  • Messages: 706
  • Karma: +2/-0
  • Fondateur de Matrae Création
    • Voir le profil
    • Matrae Creation
Re : Nouvelles non-officielles par Portoloups
« Réponse #45 le: lundi 03 février 2014, 21:54:17 »
Très bonne idée et pas de soucis, je m'y attelle des que c'est un peu plus calme pour moi.
Fondateur de Matrae Creation
Bâtisseur d'univers et illustrateur

Hors ligne RAT

  • Lumineux/Ténébreux
  • ****
  • Messages: 839
  • Karma: +1/-0
  • Fondateur de Matrae Creation
    • Voir le profil
    • Matrae Creation
Re : Re : Nouvelles non-officielles par Portoloups
« Réponse #46 le: jeudi 06 février 2014, 00:08:38 »
Je me suis dit la nuit dernière qu'il serait sans doute intéressant de retoucher certaines de mes précédentes nouvelles pour les faire coller à 100% à l'univers d'Antychrist tel que vous l'avez imaginé.
 
En dehors de pouvoir vous servir plus facilement pour la newsletter (et qui sait ? Pour une des livrets du jeu si certaines retiennent assez votre attention ?), cela me permettrait de continuer de contribuer activement au collectif. Car oui, je l'avais indiqué à certains d'entre vous, mais je change assez radicalement de poste à mon boulot. J'ai un gros investissement personnel à faire pour me mettre à niveau et je ramène donc bien plus fréquemment du travail à la maison. Ce qui veut dire que je vais moins pouvoir produire que jusqu'à présent.
 
Donc voilà si les auteurs (Prêtre, RAT, si vous m'entendez  8) ) pouvaient me signaler, par nouvelle, les points qui ne collent pas tout à fait (comme la taille de l'armure dont m'avait fait part Prêtre pour la dernière de mes nouvelles) je pourrais faire les ajustements.
 
Merci d'avance et bonne soirée à tous

Pas de soucis, avec plaisir. Il faudrait reprendre chaque nouvelle. Et même de se faire une table ronde avec pretre
Fondateur de Matrae Creation
Bâtisseur d'univers, Développeur en informatique et Chef de projet technique

Hors ligne Portoloups

  • Coloré
  • **
  • Messages: 246
  • Karma: +0/-0
  • Membre-Auteur
    • Voir le profil
Re : Nouvelles non-officielles par Portoloups
« Réponse #47 le: mercredi 12 février 2014, 22:26:36 »
J'ai déjà des remarques très intéressantes , avec en particulier des propositions détaillées sur la toute première nouvelle.
 
J'en ai aussi parlé à une amie qui s'est connecté en invité. Visiblement elle a beaucoup aimé et va m'envoyer elle aussi ses commentaires (merci Isabelle !).
 
Ce qu'il me faudra ensuite c'est un peu de temps ... denrée rare et précieuse, surtout ces temps-ci !
Ceci dit je m'apperçois que lorsque l'envie d'écrire est forte et que le temps me manque, je me met à inventer du temps libre là où je n'en avais pas. Il m'arrive maintenant parfois d'écrire quelques lignes alors que je suis debout dans le bus ou dans le métro !
 
Donc :
 
  • règle numéro 1 : concentration ! Il faut que je gère les priorités !
  • règle numéro 2 : décontraction ! C'est un peu le contraire de la règle numéro 1 car je sais qu'il faut que je varie un peu les sujets pour garder mon envie de créer
  • règle  numéro 3 : prendre la règle numéro 1, saupoudrer de règle numéro 2 et mixez le tout
 

Hors ligne Portoloups

  • Coloré
  • **
  • Messages: 246
  • Karma: +0/-0
  • Membre-Auteur
    • Voir le profil
Re : Nouvelles non-officielles par Portoloups
« Réponse #48 le: mercredi 12 mars 2014, 19:27:18 »
Quelques informations pour vous signaler que même si je d'autres sujets professionnels et personnels ont pour le moment ma priorité, j'ai commencé à travailler sur une prochaine nouvelle.
 
Je ne livrerai d'indice quant à son contenu que sous très forte pression  8)

Hors ligne RAT

  • Lumineux/Ténébreux
  • ****
  • Messages: 839
  • Karma: +1/-0
  • Fondateur de Matrae Creation
    • Voir le profil
    • Matrae Creation
Re : Re : Nouvelles non-officielles par Portoloups
« Réponse #49 le: samedi 05 avril 2014, 15:06:55 »
J'ai déjà des remarques très intéressantes , avec en particulier des propositions détaillées sur la toute première nouvelle.
 
J'en ai aussi parlé à une amie qui s'est connecté en invité. Visiblement elle a beaucoup aimé et va m'envoyer elle aussi ses commentaires (merci Isabelle !).
 
Ce qu'il me faudra ensuite c'est un peu de temps ... denrée rare et précieuse, surtout ces temps-ci !
Ceci dit je m'apperçois que lorsque l'envie d'écrire est forte et que le temps me manque, je me met à inventer du temps libre là où je n'en avais pas. Il m'arrive maintenant parfois d'écrire quelques lignes alors que je suis debout dans le bus ou dans le métro !
 
Donc :
 
  • règle numéro 1 : concentration ! Il faut que je gère les priorités !
  • règle numéro 2 : décontraction ! C'est un peu le contraire de la règle numéro 1 car je sais qu'il faut que je varie un peu les sujets pour garder mon envie de créer
  • règle  numéro 3 : prendre la règle numéro 1, saupoudrer de règle numéro 2 et mixez le tout


C'est un très bon moteur! des règles de conseil que je devrai suivre! Mais que je n'y arrive pas pour l'instant, comme je m'endors à chaque fois dans le RER.
Manque de sommeil, quand tu nous tiens!
Fondateur de Matrae Creation
Bâtisseur d'univers, Développeur en informatique et Chef de projet technique

Hors ligne Portoloups

  • Coloré
  • **
  • Messages: 246
  • Karma: +0/-0
  • Membre-Auteur
    • Voir le profil
Re : Nouvelles non-officielles par Portoloups
« Réponse #50 le: mardi 17 juin 2014, 21:21:31 »
*snif* *sniff", ça sent le souffre par ici !
Une nouvelle serait-elle proche ?!?
 
 8)

Hors ligne Portoloups

  • Coloré
  • **
  • Messages: 246
  • Karma: +0/-0
  • Membre-Auteur
    • Voir le profil
Re : Nouvelles non-officielles par Portoloups
« Réponse #51 le: mardi 15 juillet 2014, 21:55:13 »
 Au-dessus de la forêt d’Ituri, ex-Afrique Centrale…
 
Ce fut d'abord un éclair, une explosion soudaine dans le ciel, comme si la foudre avait été stoppé avant même de toucher terre. Puis des centaines de petits flashes lumineux, témoignant d'échanges de tir nourris entre plusieurs appareils volant à quelques centaines de mètres du sol. Le panache de fumée du plus gros d'entre eux, touché en plein vol, obstruait de son épaisse fumée noire la luminosité de l'astre lunaire. A la lumière des impacts métalliques sur sa coque on discernait toutefois des chasseurs ennemis et des appareils de protection. Tels les frelons de deux ruches rivales, ils bourdonnaient autour du gros porteur, se croisant et se chassant dans une danse mortelle. L'imposante navette tombait pourtant inexorablement. Elle était telle une baleine céleste prise en chasse par une meute d'épaulards assoiffés de son sang.
 
La terre ferme se rapprocha encore et des tirs de roquettes vinrent ravager tantôt la baleine métallique, tantôt l'épaisse forêt qui allait lui servir de piste d'atterrissage forcée. Meurtris, son principal rotor en flammes et les autres désintégrés, elle heurta le sol avec une violence phénoménale. Durant les dix kilomètres qu'il lui fallut pour arrêter sa course, elle laissa derrière elle une traînée de désolation, mélange de métal tordu, d'arbres arrachés, de terres mutilées et de flammes éparses. Les passagers, heureusement pour eux, avaient eu le temps de déclencher le système de survie qui équipait le transporteur Chrétien. Tel un œuf translucide d'un bleu scintillant, une puissante bulle de force se dressa juste avant l'impact. Le champ protecteur grilla ses condensateurs énergétiques les uns après les autres alors qu'il absorbait les chocs inouïs qui auraient dû broyer l'habitacle central.
 
Dans son dernier soubresaut, la bulle de force grésilla avant de finir par s'effondrer totalement. L'épave était immobilisée, enfin, et ses occupants saufs. Pour le moment. Il leur fallait maintenant gagner du temps avant l'arrivée des renforts ! Les Hospitaliers sortirent les premiers, brandissant vers le ciel leurs boucliers déflecteurs. Mais le large pavois avait été prévu comme une protection contre l'infanterie, aussi les soldats de Dieu furent-ils fauchés comme les blés par l'artillerie des chasseurs adverses. Leur diversion avait néanmoins permis à la garde rapprochée de l'Archevêque de mettre le Saint homme à l'abri sous le couvert des arbres.
 
Les forces asservies aux démons continuèrent toutefois à faire preuve de leur soif de meurtre. Trois navettes qui s'étaient jusqu'à présent tenues à l'écart convergèrent rapidement vers le lieu du crash. Elles ressemblaient à des scarabées obèses aux flancs alourdis de dizaines de cocons noircis. Elles les larguèrent vers le sol par salves de treize dans un vacarme visqueux qui ressemblait bien plus à un crachat qu'au chuintement de vérins d'éjection.
 
Près d'un quart des modules d'assaut terrestre fut détruit avant de toucher terre, soufflés par l'explosion commandée à distance de l'habitacle de survie.
 
Les cocons qui en avaient réchappés labourèrent l'épais feuillage des arbres centenaires avant de se briser au sol. Les bêtes qui émergèrent du mélange confus de plaques de métal tordues et de viscères démoniaques étaient plus trapues que des rhinocéros de l'ancienne terre. Elles disposaient de trois yeux d'un blanc laiteux, voilés, au-dessus d'une puissante gueule garnies de crocs jaunis, ainsi que d'une fourrure miteuse qui semblait purulente. Elles humèrent l'air avant de se jeter en avant vers leur proie.
 
Elles furent accueillies par un feu nourris auquel succédèrent les moulinets de glaives énergétiques des Templiers. Attaqués sur plusieurs fronts, ceux-ci avaient formé un cercle défensif autour de Monseigneur Pastorius. Déterminés et appuyés par la technologie étrange envoyée par Le Très Haut, chaque soldat de dieu valait l'équivalent de 10 soldats d'élite. Mais même ainsi, ils ne repoussèrent les trois vagues successives que de justesse.
 
Lorsque l'impact sourd d'un corps massif heurta le sol au point de faire trembler la terre sous leurs pieds, les Frères Chevaliers comprirent qu'ils devaient désormais prier pour que les secours arrivent de toute urgence.
Le monstre, de la taille d'un géant, entreprit de sortir lentement du cratère que son atterrissage avait creusé dans le sol. Une fumée dense, mélange de magie noire et de poussière soulevé par le choc, l'entourait alors encore. Il étira un bras... Du moins ce qui lui tenait lieu de bras... Les Templiers virent tout d'abord la silhouette d'une main gigantesque sortir du trou. Alors que la fumée commençait à de disperser ils découvrirent plus en détails un de ses énormes doigt dont le bout semblait recouvert de la cornette d'une carmélite. L'horreur pris forme lorsque les Templiers comprirent que ce bout de doigt était la tête d'une nonne. Ses yeux paniqués roulaient dans leurs orbites comme des billes malmenées. Le reste de la main démoniaque apparut plus clairement alors que la fumée commençait à se dissiper. Il y avait là, tenant les rôles des doigts et des phalanges un assemblage de membres humains. D'autres têtes se trouvaient au bout de chaque doigt, parfois prolongé par leur torse d'origine, parfois non, et des pieds, des mollets, des cuisses ou des bras tordues. Tous étaient saucissonnés par du fil barbelé ou de grossières sutures suintantes de pus. La masse de ces membres humains avait été cousue et rapiécée afin de former une main géante, et elle bougeait de manière fonctionnelle... Lorsque le simulacre assemblé à partir de chairs et d'os sortit un peu plus de son trou et se mit à saisir un arbre, l'horreur devint plus flagrante encore. Combien de corps de personnes différentes avaient ainsi été fusionnées pour reproduire cette caricature gargantuesque d'homme ?? La monstruosité agrippa un chêne centenaire de sa "main" pour s'extirper de son trou, aplatissant par là-même la tête de la religieuse contre l'arbre. La bouche désarticulée de la carmélite s'ouvrit, mais aucun son n'en sortit. L'arbre centenaire qui supportait la traction, lui, émit des craquements inquiétants.
 
Le démon apparut enfin dans toute son horreur blasphématoire. Haut de près de 10 mètres de haut, il lui avait été impossible d'être transporté par une quelconque navette. Mais les suppôts de Satan avaient bien d'autres moyens à leur disposition. Sa manifestation sur Terre avait dû demander des centaines de sacrifices. Et au vu des vêtements liturgiques qui avaient été suturés avec leur torse d'origine, les victimes comptaient de nombre de fidèles servants du Seigneur.
 
Au milieu de cet amalgame dément de chaires tordues imitant abominablement la condition humaine, se trouvait une parodie de tête. Deux orifices placés au niveau de ses yeux ouvraient sur un abîme de noirceur. La chose infernale ouvrit l'assemblage de membres humain formant ses lèvres et un torrent de putréfaction se fit sentir tandis que la voix la plus suave qu'il ait jamais été donné aux hommes d'entendre se mit à vibrer dans l'air.
 
"Paul ! Quel délice que de pouvoir à nouveau croiser ton chemin !"
"Je suis aux antipodes de partager votre point de vue créature du Malin ! Vade retro Satanas ! Des enfers vous venez et aux enfers je vais vous renvoyer une nouvelle fois !"
L'abomination répondit aussitôt, tout en se mettant à caresser la boule de verre incandescente retenue par une lourde chaine qui pendait à son cou :
"A ma grande satisfaction je n'y retournerai alors pas seul..." Un sourire en coin barra le visage du monstre "... le bannissement dont tu m'as gratifié lors de notre précédent entretien précipiterait, hélas, les âmes de tous ces pauvres martyrs à ma suite..."
 
Il laissa le temps à Monseigneur Pastorius de réaliser l'horreur de la situation avant de reprendre :
"Envoyer ses propres ouailles aux Enfers... Je ne suis pas un expert, mais je ne trouverais pas cela très... disons pas très Chrétien !". Le démon gloussa et se mit à caresser la boule. "Pauvre Inès, elle qui venait d'entrer dans les ordres. Et le petit Arthur au regard si innocent !... Heureusement que sa maman Clémence est avec lui. Enfin je suppose... Les évêques sont préparés à être sacrifiés eux non ? Parce que nous avons... ah zut, quel était leurs noms ? Qu'on m'apporte le parchemin" dit-il en faisant mine de quérir l'assistance de quelques serviteurs derrière lui. "Ils sont si nombreux !... Mais je crois me souvenir que ton cher apprenti, le noble Talbius, celui pour lequel tu fondais tant d'espoirs en fait, hélas, partie..." Il éructa une nouvelle série de gloussements provocateurs.
 
"Alors curé ?" poursuivit-il en pointant de son menton la main tremblante de l'archevêque "qu'attends-tu pour NOUS bannir ?..."
 
Les Templiers hésitèrent, leurs armes automatiques levées n'attendant qu'un signe de Monseigneur Pastorius pour déchaîner un torrent de métal. Mais celui-ci, en proie au doute, restait figé.
 
La fuite bruyante d'une nuée d'oiseaux exotiques paniqués, à quelques centaines de mètres de là, rompit le silence. Quelque chose d'énorme barrit...

Hors ligne Pretre

  • Administrateur
  • Surréel
  • *****
  • Messages: 706
  • Karma: +2/-0
  • Fondateur de Matrae Création
    • Voir le profil
    • Matrae Creation
Re : Nouvelles non-officielles par Portoloups
« Réponse #52 le: jeudi 17 juillet 2014, 18:04:10 »
Excellent travail qui nous envoie directement dans l'histoire. Plus tu avances dans tes écrits plus tu te rapproches réellement  de l'univers et c'est avec beaucoup de plaisir que je te lis à chaque fois.
Fondateur de Matrae Creation
Bâtisseur d'univers et illustrateur

Hors ligne Hellobef

  • Coloré
  • **
  • Messages: 212
  • Karma: +1/-0
  • Illustrateur officiel
    • Voir le profil
    • hellobef
Re : Nouvelles non-officielles par Portoloups
« Réponse #53 le: jeudi 24 juillet 2014, 12:15:13 »
hey salut Porto.


Bon, ben comme d'habitude tu déroules un lieu, une situation et son action sans accroche. C'est fluide, visuel et on sent qu'il a fallu pas mal de polissage pour un tel résultat.


mais comme je sais que tu as de l'appétit pour de l'amélioration, j'ai une ou deux remarques qui peut être peuvent te parler:


ce type de passage: "Sa manifestation sur Terre avait dû demander des centaines de sacrifices. Et au vu des vêtements liturgiques qui avaient été suturés avec leur torse d'origine, les victimes comptaient de nombre de fidèles servants du Seigneur."
Ce genre d'information peut effectivement venir du narrateur mais pourquoi pas écrire le point de vue du prêtre?
Vu que le démon va de toute manière s'adresser à ce dernier et qu'il est la raison de son existence impie, raconter son apparition à travers ses yeux permettrait de:
-bénéficier de son expertise; il comprend ce qu'il voit et en déduit comment cela a été réalisé.
-amplifier l'horreur de la vision à laquelle ils sont tous témoins. L'impact sur la psyché des soldats, le faible avantage que sa foi lui procure face à une telle horreur, le côté sensuel de l'odeur, du mouvement et de la voix du démon. Établir une échelle humaine face à ce dont on est témoins.


maintenant c'est sûr que ça rallongerait ta nouvelle et pour autant que je sache tu t'es limité en nombre de mots. Et je suppose aussi que changer de point de vue à certes ses avantages mais force aussi un changement de rythme dans l'action.


Bravo encore! et vivement la prochaine!

Hors ligne RAT

  • Lumineux/Ténébreux
  • ****
  • Messages: 839
  • Karma: +1/-0
  • Fondateur de Matrae Creation
    • Voir le profil
    • Matrae Creation
Re : Nouvelles non-officielles par Portoloups
« Réponse #54 le: samedi 26 juillet 2014, 01:11:20 »
Comme d'habitude, c'est un vrai plaisir de te lire. J'ai hâte de lire la suite!
Fondateur de Matrae Creation
Bâtisseur d'univers, Développeur en informatique et Chef de projet technique

Hors ligne Portoloups

  • Coloré
  • **
  • Messages: 246
  • Karma: +0/-0
  • Membre-Auteur
    • Voir le profil
Re : Nouvelles non-officielles par Portoloups
« Réponse #55 le: samedi 02 août 2014, 20:36:52 »
Eh bien, eh bien, cela fait plaisir de voir que vous avez apprécié !
Merci beaucoup pour vos commentaires et à Hellobef pour ses propositions d'amélioration toujours avisées !


A bientôt !